HARCELEMENT A L’ECOLE :
Comment agir

Au moindre doute, la communication est à privilégier avec l’enfant. Le mieux est d’aborder le sujet de façon générale pour le mettre en confiance et libérer sa parole. Il faut bien garder en tête que l’enfant harcelé a honte, il se sent coupable de ce qui lui arrive et il a peur. C’est avec une attention bienveillante et en douceur que l’enfant pourra se raconter et donner des informations. Aborder le sujet de manière frontale en lui posant la question directement sera contre-productif. Idem lui faire des reproches ou être dans la minimisation voire le déni d’un comportement est à proscrire. L’enfant a besoin d’être reconnu dans sa souffrance. Chercher à comprendre ce qui lui arrive, l’écouter attentivement et le prendre au sérieux sont essentiels pour l’aider à parler. Dès qu’il commence à s’exprimer il est important de le féliciter de s’être confié.

La priorité est ensuite de protéger l’enfant et le rassurer. Il doit sentir que l’adulte le croit et qu’il peut compter sur lui.
Les spécialistes recommandent de rencontrer le médecin de famille, ou encore le médecin ou l’infirmière scolaire. Puis d’alerter l’établissement scolaire : enseignant, chef d’établissement, responsable de cycle, professeur principal selon la situation. Pour permettre à l’enfant de retrouver confiance en lui, on peut proposer un suivi psychologique, sans l’imposer. Le dernier recours étant la plainte judiciaire.En revanche, il faut bannir le réflexe de vouloir régler la situation soi-même en interpellant le harceleur, ou de chercher à entamer une discussion avec ses parents. A moins de bien les connaître, cette initiative est très délicate.

Un numéro vert est aujourd’hui à disposition des familles pour les guider dans la démarche à suivre en cas de situation de harcèlement : le 3020.

Les inspections d’académies, les responsables d’établissement et les enseignants sont aujourd’hui sensibilisés au harcèlement. Des outils sont à leur disposition et des formations sont proposées pour que la communauté éducative puisse agir en prévention, repérer et traiter les situations de harcèlement.
Il est évident pour tous que, quelle que soit la méthode, l’important est d’encourager de manière efficace la prévention du harcèlement dès les petites classes. Plus tôt les actions de prévention contre le harcèlement seront mises en place, mieux les enfants pourront faire face.

C’est une épreuve très difficile pour les parents qui culpabilisent beaucoup de n’avoir rien vu. Pour sortir définitivement leur enfant du schéma de harcèlement et qu’il se reconstruise, ils devront, avec l’appui des professionnels, l’aider à trouver une posture l’empêchant d’être une proie.

Fiche conseil aux parents

Document – Fiches conseils

Portail du Ministère :
que faire ; les ressources

Site web www.nonauharcelement.education.gouv.fr

Parents : en parler