Le vocabulaire pour verbaliser ses émotions :

Yves-Alexandre Thalmann nous fournit le vocabulaire pour verbaliser nos 4 émotions fondamentales. La verbalisation permet d’atténuer l’affect. Il est donc utile de prendre l’habitude de poser des mots sur ce que nous ressentons.

Joie : accompli, affectueux, à l’aise, assouvi, bienveillant, chaleureux, comblé, détendu, émerveillé, enchanté, enjoué, enthousiasmé, motivé, optimiste, ravi, revigoré, serein, soulagé, vif, vivant.

Tristesse : abattu, affligé, bouleversé, cafardeux, chagriné, découragé, déçu, démoralisé, démotivé, éploré, esseulé, fatigué, impuissant, mélancolique, misérable, morne, nostalgique, pessimiste, piteux, résigné, triste, vain.

Peur : accablé, affolé, angoissé, anxieux, apeuré, atterré, broyé, craintif, défait, désemparé, déstabilisé, épouvanté, hébété, horrifié, inhibé, inquiet, insécurité, méfiant, paralysé, perplexe, terrorisé.

Colère : agacé, agressif, aigri, amer, contrarié, désagréable, destructeur, énervé, enragé, exaspéré, fâché, frustré, furieux, haineux, horripilé, hystérique, irrité, ulcéré, vindicatif, violent.

 

La maîtrise de soi, et donc de ses émotions, semble être le mot d’ordre qui prévaut encore de nos jours. Pourtant, depuis la fin des années quatre-vingt, l’Intelligence Émotionnelle, un courant de la psychologie, vise à réhabiliter les émotions : elles ne sont pas si irrationnelles qu’il n’y paraît ! Au contraire, elles répondent à une logique bien rodée, de même qu’elles ont une grande utilité dans notre vie, autant personnelle que sociale. Une fois réconciliés avec elles, nous pouvons les vivre et les exprimer de manière respectueuse et satisfaisante pour nous et nos interlocuteurs. Nous pouvons même avoir une prise sur elles et apprendre à les gérer de façon constructive.

Tel est le projet de l’Intelligence émotionnelle ! Nous réconcilier avec nos émotions, afin de nous apprendre à nous en servir plutôt que de les subir. Et tel est également l’objectif de ce petit livre : vous donner les clés pour comprendre les émotions, les vôtres et celles des autres, et y faire face de manière constructive

Une série d’albums écrite et illustrée par Aurélie Chien Chow Chine, sophrologue pour les adultes et les enfants. Elle exerce notamment dans les écoles maternelles.

Une émotion par album. Gaston est une petite licorne différente des autres. Il a une particularité : sa crinière porte les couleurs de l’arc-en-ciel lorsqu’il va bien, mais dès qu’une émotion forte le submerge, sa crinière et sa queue changent de couleur selon son humeur : la tristesse, la colère ou encore la joie par exemple.

À la fin de chaque histoire : des petits gestes magiques (petits exercices très simples) pour aider l’enfant à gérer ses émotions.

Collection Père Castor sur les émotions….

Qu’on soit grand ou petit, on a tous dans le coeur une armoire emplie d’émotions. Charline veut faire une surprise à ses parents. Mais aucun bruit… la maison semble vide. D’un coup, la petite fille panique !  

Aux parents : Avec les conseils de Louison Nielman, psychologue, pour comprendre et aider les enfants à gérer au mieux leurs émotions.

Emo est un petit personnage en proie à toutes sortes d’émotions : des airs de fêtes qui font tourner la tête, des bruits d’orage qui rendent fou de rage, des petits riens qui remplissent de chagrin… Pour les tout-petits, un livre d’éveil sensible et artistique qui joue avec le pouvoir évocateur des couleurs et des formes.

Pour nous inciter à nous réconcilier en tant que parents avec nos propres émotions et à aider les enfants à en faire l’apprentissage dès que possible, et ce en commençant par leur donner explicitement un droit à l’expression afin de les légitimer et les valoriser.

À travers une petite histoire, l’enfant découvre à chaque double page une nouvelle émotion : colère, joie, tristesse, fierté, étonnement… 

Grâce aux magnets yeux, bouches et sourcils, il peut reproduire sur le rabat magnétique le visage exprimant chaque émotion… ou en inventer d’autres.

Le monstre des couleurs se sent tout barbouillé car ses émotions sont sens dessus dessous ! Il ne comprend pas ce qui lui arrive. Son amie, une petite fille, va lui expliquer comment identifier et trier ses émotions en les rangeant dans des bocaux. Astucieux !
Il était une fois un gentil loup qui vivait dans une belle forêt, entoure de tous ses amis. Il s’appelait Loup. Mais ce loup avait un souci : il était trop émotif. Joyeux, fâche, triste, excite il changeait d’humeur à cent à l’heure ! Heureusement ses amis avaient un plan pour lui apprendre à maîtriser ses émotions et à reprendre le contrôle de lui…
Un album pour explorer, comprendre, et apprendre à exprimer ses émotions : la fierté, la colère, la tristesse, etc.

La grande force de cet ouvrage est qu’il ne se réduit pas aux émotions de base mais explore plutôt des « émois ».

Un concept inédit pour un sujet très en vogue : les émotions. Cet ouvrage propose d’en définir 42, avec sensibilité, afin d ‘apprendre à les identifier, et permettre ainsi à l’enfant de les apprivoiser.

Chaque double page est illustrée par un artiste différent, ce qui offre une grande diversité et apporte une singularité à ce titre déjà devenu un best-seller en Espagne.

Un album interactif et amusant pour apprendre à reconnaître et maîtriser ses émotions !  Comment te sens-tu aujourd’hui ? Voici une jolie histoire pleine de tendresse et de poésie sur les émotions que ressentent les enfants tout au long de la semaine. Un bel album avec des flaps et animations pour apprendre à maîtriser ses émotions, créé par une auteure sophrologue.

 

La vie cachée des émotions

Outils et des activités ludiques pour un apprentissage émotionnel progressif.

Ainsi, vous trouverez des cubes, des roues des émotions, des marionnettes à doigts, des memory, des cartes de gratitude, des cocottes…  à confectionner et à manipuler pour se les approprier !

La vie cachée des émotions des petits

 Le premier dès 4 ans : c’est l’initiation aux émotions avec un focus sur les émotions de base que sont la tristesse, la colère, la joie et la peur.

La vie cachée des émotions des grands  

 Le deuxième est utilisable dès 6/7 ans : la palette des émotions est étendue. Le vocabulaire et les exercices plus élaborés.

Des documentaires qui font la part belle aux illustrations et abordent les questions telles que les enfants se les posent. Un support précieux pour discuter avec eux et répondre à leurs interrogations sur le monde.

Véritable guide pour accompagner au mieux nos enfants sur le chemin de l’intelligence émotionnelle.

Compréhension du processus de déclenchement des émotions, identification des besoins puis adoption de solutions sous forme de rituels, d’activités, d’outils à créer (comme la roue des choix pour apaiser la colère) ou de programmes complets autour de thèmes précis (jalousie, colère, stress, bonheur…).

Nous apprendrons à utiliser notre empathie, à décrypter les comportements de nos enfants, à mettre en place des habitudes qui contribueront au bonheur de tous…

Ce qui est particulièrement riche est que les adultes que nous sommes avons, pour beaucoup, des lacunes (voire des blocages) sur le plan émotionnel. Du coup, cet objectif d’aide pour l’épanouissement de nos enfants est aussi l’occasion d’avancer sur notre connaissance personnelle et même de réparer des blessures ou rétablir des droits (« j’ai moi aussi le droit de verbaliser mes émotions »). 

 Les émotions sont personnifiées et associées à une couleur. Cela permet de créer un support de réflexion auquel enfants et parents peuvent se référer pour échanger. Ainsi, au lieu de demander que ressens-tu, qui nécessite l’acquisition d’un vocabulaire plus ou moins précis, nous pourrons demander : qui ou quelle voix s’exprime ? Avec quelle force ?

Cette personnification semble pertinente comme étape intermédiaire avant la verbalisation totale.